Histoire de, pour une fois, essayer de continuer une chaîne - dont vous trouverez le maillon précédent chez Pierre, je vais vous parler de trois bonnes résolutions que je me suis proposé pour la nouvelle année, qui commence à ne plus être très nouvelle maintenant, et qui ont le point commun de n'être absolument pas tenues jusqu'ici - mais j'ai encore un peu plus de dix mois pour y arriver, je ne désespère pas !

La première, c'est d'aller plus souvent sur poudlard.org ; enfin, autrement dit, y aller tout court, au moins une fois de temps en temps. Dans un élan d'enthousiasme délirant, je me suis connecté le premier janvier, le temps de me rendre compte que, quand même, ça me fatiguait d'y passer plus de dix minutes. Mais un jour, sûrement, je retrouverai le chemin. Là je suis assez confiant ; lorsque j'en aurai marre de faire des trucs idiots en javascript, j'aurai du temps à perdre le soir qui appellera bien à être comblé, par exemple grâce à PI...

La seconde, c'est de me coucher à des heures un peu décentes et de dormir plus de 7h par nuit. C'est pas encore gagné, quoique j'aie actuellement moins de scrupules à me lever plus tard, vu l'absence terrible d'activité stimulante à mon stage ; cela permet au moins d'augmenter mon temps de sommeil, mais pas exactement par le bon bout... je n'ai pas encore été assez fort dans ma tête pour me coucher avant minuit trente depuis le début de l'année.

La troisième, c'est de poster plus souvent sur ce blog. Cette résolution-là sera la plus conflictuelle entre moi-même et moi-même : par exemple, cela fait un mois que je me dis que je dois poster cette note. Donc, dans une vaine tentative de m'y faire penser, cela fait un mois que le blog de Pierre s'ouvre lorsque je lance Opera, un mois que mon premier onglet a l'icône de Blogspot et un titre commençant par "Mémoires d'un Glandeur"... et un mois que j'oublie, consciemment ou non. Cela fait encore plus longtemps que j'ai une ou deux notes en préparation, sans avoir le courage de les terminer, aussi... Enfin ! Le courage reviendra.

Et je viens maintenant au but profond de cette note, qui est de tenter de réveiller quelque autre blog : je passe la main à Mariana.

Bon, ça, ça fait un onglet de moins...